Randonnée, s’habiller en hiver

  • Post Author:

Le principe des multicouches

3 couches pendant la marche :
Une couche de transfert (première peau)
En contact avec la peau, elle a pour rôle et caractéristiques d’évacuer la transpiration (respirabilité importante) et de sécher rapidement. Les t-shirts en coton sont à éviter : cette fibre a un faible taux de transfert et sèche lentement. Privilégier les t-shirts en laine mérinos (ou en fibres synthétiques recyclées), manches longues ou courtes en fonction des conditions météo.
Une couche d’isolation
Elle a pour but de retenir la chaleur corporelle, doit posséder un indice de respirabilité important afin d’éviter coûte que coûte le phénomène de condensation et sécher rapidement. Privilégier les vêtements type polaire en fibres recyclés ou les pulls en laine mérinos (avec une taille de fibres adaptée aux conditions de températures, généralement > à 200 g/m²) Certains choisissent une doudoune synthétique ou en duvet, attention, celle-ci offre l’inconvénient majeur de favoriser le phénomène de condensation, sèche lentement mais a l’avantage d’être légère.
Une couche externe
En contact avec l’extérieur, elle offre une protection contre la pluie, la neige, le brouillard, le vent et les agressions mécaniques, contribue à l’isolation thermique et doit être également respirante (toujours pour éviter coûte que coûte le phénomène de condensation). Les vêtements de type coupe-vent avec des membranes (type Gortex®) sont assez adaptés : ils protègent contre les éléments externes (vent, pluie, etc.) tout en permettant le transfert de la transpiration.

4 couches pour les temps de pause
Une doudoune ajoutée entre la polaire et la veste soft shell. La doudoune a l’avantage d’être légère et ne pas tenir de place dans le sac.


Randonnée, s’habiller en hiver