Beevouak au paradis blanc

Retour sur une semaine … comment dire … pas comme les autres. Une semaine pendant laquelle l’esprit Beevouak et l’esprit montagnard ont fusionné … Une semaine pendant laquelle nous avons goûté à la puissance de l’essentiel … Une semaine pour trimballer autrement ses casseroles ou les utiliser différemment d’ailleurs … une semaine qui a du slip !

Raquettes sur les chemins du Vercors

Oui, vraiment il fallait la vivre cette semaine. Raquettes aux pieds, quelle que soit la météo, quelles que soient les températures, quelle que soit la vitesse du vent, quelle que soit l’intensité du brouillard, quelle que soit l’épaisseur de la neige et sa structure, nous avons marché ! Un pas après l’autre en arrêtant le temps. Avancer sur des chemins invisibles recouverts d’une neige fraiche qui ne cessait de tomber … inlassablement … Il fallait la faire cette trace dans cette neige de printemps qui bottait fort sous les raquettes ! Nous aurions préféré de temps en temps avoir du 80 au patin. Mais qu’elle était belle cette nature ! Belle et inspirante.

Certaines pourraient dire qu’elle avait « comme un p’tit chat sauvage dans les yeux qui ressemble au tatouage que j’ai dans l’cœur ». Alors, naturellement nous nous sommes laissés porter par la puissance des lieux, et avons divagué sur nos chemins intérieurs en toute liberté.

Cabane de Nave au-dessus d’Autrans 18 mars 2021

Et puis, il y a eu ces séances de yoganetti®… avec un b comme Babar … heu non, ça c’est autre chose… Un yoga débridé, décomplexé et tellement bon ! Quel bonheur de se laisser guider pour faire l’inventaire de son corps, explorer ses tensions, prendre conscience de ses potentiels, prendre soin de son corps après l’effort.

Et puis, il y a eu cette cuisine alternative équilibrée, débridée et décomplexée : quinoa, riz, dhal, brocoli, purée de patates douces, fondue de poireau pomme de terre, soupe d’avocat, crème de betterave, curry de légumes, polenta aux champignons, sarrasin et lentilles, mélange de graines (lin, tournesol, pépin de courge, gomasio*) et aussi un p’tit bleu du Vercors et…

Et puis, surtout, il y a eu Nous… Ce nous qui s’est construit pas après pas, flocon après flocon …. De nos personnalités est né un collectif soudé, solidaire et terriblement bienveillant. « I’m here to protect you »

A fond !

Alors, en ces temps de confinements, nous repartons l’esprit libre. Après 5 jours d’immersion en paradis blanc, nous en sommes convaincus : la nature saura inlassablement nous offrir cet espace de ressources et personne ne saura jamais nous en priver. Nous saurons entretenir et chérir, partager et transmettre, ces images et souvenirs comme des joyaux qui s’ajoutent au trésor de nos vies.